Fonction publique centrale et locale : une harmonisation des statuts prônée
APS
SENEGAL-ADMINISTRATION-COLLECTIVITES-STATUT

Fonction publique centrale et locale : une harmonisation des statuts prônée

Saly Portudal (Mbour), 23 sept (APS) - Le directeur général du Centre national de la fonction publique locale et de la formation (CNFPLF), Abdou Khadre Ndiaye, a prôné vendredi, à Saly Portudal (Mbour), une harmonisation des statuts des agents de la fonction publique nationale et ceux des collectivités.

 

"Si aujourd’hui nous voulons que nos collectivités soient attractives, d’un point de vue des ressources humaines, il faut que le statut qui est garanti, organisé pour le fonctionnaire de l’Etat central soit le même. Puisqu’on est dans un seul Etat, il n’y a pas de raison pour qu’il y ait des disparités au niveau des collectivités territoriales", a-t-il dit.

 

S’exprimait à un atelier de diagnostic et de prospective du plan stratégique CNFPLF, M. Ndiaye indiqué que le Sénégal devait disposer d’une vrai fonction publique locale.

 

Le centre national de la fonction publique locale et de la formation est chargé de mettre en œuvre toutes les dimensions statutaires de rémunération, de gestion de carrière et de retraite des agents des collectivités territoriales.

 

Il gère aussi la disponibilité qualitative et quantitative de la ressource humaine dans le secteur de la décentralisation.

 

Selon M. Ndiaye, les conditions d’accès à la fonction publique locale doivent être équitables et justes pour tout le monde afin de garantir la qualité de la ressource humaine.

 

’’C’est justement le rôle du centre de pouvoir organiser’’ et de se ‘’positionner dans un rôle de régulation, d’organisation et d’encadrement compte tenu du principe cardinal de respect de la libre administration des collectivités’’, a-t-il avancé.

 

Abdou Khadre Ndiaye a signalé que le Centre national a également des défis et des chantiers sur l’harmonisation des bulletins de paie.

 

‘’Aujourd’hui, il n’y a qu’une centaine de collectivités qui ont un traitement plus ou moins informatisé de leur fiche de paie. On a près de 500 sur plus de 603 collectivités qui traitent, chacune de son côté, des aspects légaux et réglementaires liés à la grille salariale’’, a déploré le directeur général du CNFPLF.

 

Il a rappelé que les deux principales missions du centre étaient la gestion des effectifs des emplois et des carrières au niveau national dans le sens d’un encadrement.

 

Cela doit être fait dans le respect du principe de libre administration des collectivités territoriales mais également celui de renforcer les capacités des acteurs de la décentralisation en général.

 

Pour ce faire, ‘’il nous a été demandé de dérouler un plan spécial de formation pour arriver à faire une mise à niveau qui permettrait à cette démocratie rapprochée qui est la décentralisation’’, a ajouté M. Ndiaye.

 

Le Centre devrait aussi arriver à la mise en place d’un système d’information ressources humaines (RH) territoriales qui permettrait d’avoir une certaine harmonie et un tableau de bord pour plus d’’’efficience’’. 
 

La prise en charge de toutes ces préoccupations va permettre aux collectivités territoriales de répondre ‘’aux attentes très fortes’’ des populations dans les territoires

FD/OID/AKS

-->
-->
-->
-->
-->
  • Inscription à la newsletter

    Restez informé en temps réel