Les fortes pluies et leurs désagréments à Dakar, à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les fortes pluies et leurs désagréments à Dakar, à la Une

Dakar, 6 aout (APS) – Les journaux, reçus samedi à l’APS, ont mis en exergue, les fortes pluies tombées sur Dakar, occasionnant la mort d’un homme, et d’importants dégâts matériels qui ont poussé le gouvernement à déclencher le Plan national d’organisation des secours (ORSEC) pour venir en appui aux sinistrés.

 

Le ministère de l’Intérieur, sur instruction du chef de l’Etat, a annoncé le déclenchement, vendredi, du Plan national d’organisation des secours (Plan ORSEC), à la suite des fortes pluies tombées (avec 126 millimètres à Dakar) le même jour.

 

Selon le ministère de l’Intérieur, ‘’ces précipitations ont été à l’origine de beaucoup de désagréments pour les populations et ont engendré le décès d’un individu de sexe masculin sur la corniche ouest’’ de Dakar.

 

‘’126 millimètres tombés sur Dakar : La pluie réinstalle le chaos’’, affiche à sa Une Enquête.

 

La publication, note qu’’un mois après les premières inondations de 2022, le ciel a remis ça hier. ‘’Résultats : un mort, d’immenses dégâts matériels et le plan Orsec déclenché par le président de la République’’, relève le quotiden Enquête.

 

Il ajoute : ‘’88 millimètres de pluies avaient suffi, le 8 juillet dernier, pour plonger, Dakar dans les eaux. Hier, c’est plus de 126 millimètres qui sont tombés dans la capitale sénégalaise. Et les conséquences occasionnées n’en ont été que plus importantes’’.

 

‘’Une personne a perdu la vie dans le tunnel de la corniche Ouest de Dakar, selon le ministère de l’Intérieur. L’homme d’une trentaine d’années s’est retrouvé coincé dans sa voiture de type L200 dans les eaux au fonds du tunnel, en raison des embouteillages’’, précise Enquête.

 

L’Observateur aussi est allé à fonds pour relater ces intempéries et écrit : ‘’126 mm de pluie à Dakar : Le chaos’’.

 

‘’Les moments sont terribles, pénibles, les images impressionnantes. Avec 126 millimètres de pluies, vendredi, la capitale sénégalaise s’est transformée en une sorte de parc aquatique géant, où les dégâts à flots se comptent par milliers’’, relève L’Obs.

 

Selon la publication, ces fortes pluies ont eu pour conséquences : ‘’des maisons inondées, des voitures engloutis, des routes coupées, un trafic embouteillé’’.

 

‘’Le chaos était en …scènes un peu partout. Même si le bilan humain, le plus craint dans ce genre de situation catastrophique, n’est qu’à un mort, les scènes de désolation sont légion’’, souligne, L’Observateur.

 

‘’Fortes pluies à Dakar : encore un Plan Orsec ! s’exclame Sud Quotidien qui constate que plusieurs quartiers de Dakar sont sous les eaux, mais aussi l’affaissement du bassin de la zone de captage et l’usine d’eau de la zone de captage qui était à l’arrêt.

 

Sud a aussi signalé la mort d’un homme noyé sur la corniche.

 

Le journal rapporte les propos de Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Eau et de l’Assainissement, interrogé par la RFM (radio privée Dakaroise) à propos de ces fortes pluies et les dégâts enregistrés.

 

‘’Dakar a recueilli, 126 mm en 4 heures, alors que les ouvrages d’assainissement sont calibrés pour 105 mm en 24 heures, étant donné que la précipitation a dépassé la capacité de résilience prévue, il ne serait pas trop de parler d’une catastrophe naturelle comme cela s’est passé dans certains pays’’, a déclaré le ministre de l’eau et de l’Assainissement.

 

Il a assuré que ‘’les ouvrages d’évacuation des eaux ont fonctionné, en atteste le tunnel d’où le jeune homme s’est noyé. L’eau a été évacuée trois heures après’’.

 

Le ciel tombe sur le Sénégal’’, titre Walfquotidien.

 

‘’Dans la capitale sénégalaise, les inondations causées par les fortes précipitations ont emportées une personne au niveau du tunnel de la corniche’’, indique la publication.

 

Elle informe que ‘’la corniche ouest de Dakar était submergée par les eaux des pluies’’. Selon Walf, ‘’dans cette partie, les eaux ont pris possession de la chaussée sur la corniche ouest à hauteur des bureaux de Atepa Groupe et de l’Ambassade d’Egypte’’.

 

‘’Beaucoup de voitures ont été englouties sous le regard impuissant de leurs propriétaires’’ constate le journal.

 

Le Quotidien lui écrit à propos de ces intempéries : ‘’fortes pluies d’hier : Dakar, inondée et isolée’’.

 

Le journal, décrivant la situation, constate que ‘’Dakar n’a pas été capable d’avaler…126 mm de pluies hier’’. ‘’Et c’est une seule partie de la capitale qui a été arrosée, car la banlieue a échappé aux pluies diluviennes’’, indique le Quotidien.

 

‘’Pluie diluvienne à Dakar : ô mort ! ô désespoir ! s’exclame, Bès bi le journal, en évoquant les fortes pluies tombées vendredi sur la capitale sénégalaise.

 

Le journal, qui est revenu largement sur ces intempéries, écrit : ‘’fortes précipitations dans la capitale : Dakar dans le déluge de l’hivernage !’’.

 

‘’La forte pluie enregistrée à Dakar, durant toute la journée d’hier, a occasionné des inondations spectaculaires qui se sont soldées par la mort d’un homme sur la corniche à hauteur du tunnel de Mermoz’’, renseigne Bès bi.

 

‘’Avec ces fortes précipitations, des images de routes impraticables, de bouchons à perte de vue et de quartiers envahis par les eaux ont défiguré la face de la capitale sénégalaise’’, note Bès bi le journal.

 

Vox Populi aussi est allé à fond sur ces intempéries et a titré : "Vendredi noir à Dakar : l’eau prend le pouvoir".

 

‘’126 mm de pluies noient la capitale dans un calvaire jusqu’au bout de la nuit’’, indique la publication.

 

SG